Je m’appelle Jonathan Chabrol, j’ai 31 ans et c’est mon grand-père Jêrome Chabrol qui m’a mis le pied à l’étrier quand j’avais 13 ans, dans ses écuries à-côté de Compiègne. J’ai ensuite décidé que je voulais en faire mon métier, c’est une histoire de famille, mon père aussi était cavalier.J’ai un piquet de chevaux assez vaste puisque je monte autant des jeunes de 4 à 7 ans en Cycles classiques que des chevaux d’âges jusqu’aux épreuves de CSI 4*.

La saison 2019 a été marquée par de bons résultats notamment avec mon cheval de tête Kalief de Brinco, un hongre de 10 ans par For Pleasure. Avec lui j’ai fini 6e d’un GP 4* à 1m60 a Poznan, 4e du GP 1m50 de St-Lo, 4e d’une qualification 1m45 a St-lo également mais outdoor cette fois-ci, plusieurs victoires avec Vara de codre en épreuve en GP 1m45 comme à St-lo ou sa très belle 2e place à Megève dans une épreuve aux mêmes côtes. Huxx de Muze s’est aussi illustré dans plusieurs épreuves jusqu’à 1m50 comme au Mans où il prenait la 6e place de la LR1m45 puis la 7e place du GP dominicale.Plus modeste dans les hauteurs mais tout autant importante dans mon piquet, Uranie de Blondel, une petite jument par Quiet Easy qui s’est adjugé plusieurs épreuves GP 1m35 de manière très régulière depuis plusieurs années.Il y en a aussi d’autres comme Catch Boom Bang ou encore Broker de Hus lesquels ont performés sur des épreuves à 1m45 également.


Je ne pense pas avoir de plus beau concours, à mes yeux ce qui compte c’est la bonne organisation autour d’un événement. Comme en Belgique par exemple où ils sont très bien organisés et où tout est millimétré. Pour nos groom ou même nous, cavaliers, c’est un vrai atout que d’aller sur ce type de concours très bien orchestrés. Il n’y a généralement pas de (mauvaises) surprises.

J’aime beaucoup le CSI 3* de Maubeuge que je fais depuis plusieurs années, également celui du Touquet que j’aime particulièrement ainsi que le Grand national de Compiègne qui me tient à cœur, ou encore le CSI 4* de Poznan en Pologne, qui avait été une très bonne expérience. J’ai mes marques également à St-Lo ou l’équipe organisatrice est très consciencieuse et où les installations sont d’excellente qualité.


Si je devais choisir un très beau concours, je dirais Dinard puisque j’avais eu la chance de monter sur la magnifique piste en herbe dans le CSI 3* et j’en garde un très bon souvenir, j espère pouvoir y participer de nouveau dans les années à venir.

Je suis très heureux d’être ambassadeur pour la marque des produits David ROSSI.

Déjà parce-que David est mon Marechal-ferrant et que c’est quelqu’un qui j’apprécie beaucoup pour son côté humain et son œil incroyablement avisé et précis.Il gère la ferrure de mes chevaux depuis maintenant plus de 2 ans et il fait un travail d’excèption.Au départ les produits n’existaient pas sur le marché mais il me confectionnait des petites bouteilles de produits que j’utilisais lorsque je rencontrais des soucis avec les pieds de mes chevaux, et les résultats étaient toujours très bons et rapides surtout. Ma groom, pour avoir testés d’autres produits, était également très satisfaite de ceux fabriqués par David. Nous n’en utilisons aucun autre désormais pour nos chevaux et la gamme pâlie à tout ce dont nous avons besoin.

Je dirais que mon produit préféré est la graisse biologique. Déjà parce-que je suis sensible au fait de mettre des produits naturels directement sur les pieds de mes chevaux. Je l’utilise 1 jour sur deux et les pieds sont toujours en parfait état.Le goudron est aussi assez surprenant comparé aux autres goudrons classiques que nous utilisions auparavant. Il m’a permit de guérir les fourchettes d’un cheval qui, malgré un gestion idéale de sa litière copeaux et le fait qu’il était sur du sec au maximum, ne progressait pas dans la guérison. C’est grâce au combo du liquide bleu et du goudron que nous avons réussi à assainir complètement et durablement les fourchettes douloureuses du cheval.


Mes objectifs pour la saison 2020 sont de développer la partie commerce de mes écuries en parallèle du sport de haut niveau. Je viens d’ailleurs de m’installer dans les superbes écuries du Haras des Grands Chênes à Saint-Gatien-des-Bois avec une douzaine de chevaux pour le moment dont une majeure partie sont voués à être vendus dans le courant de cette saison. C’est pourquoi je souhaite installer de nouveaux partenariats et trouver de nouveaux propriétaires afin de poursuivre cette aventure ensemble.